Développement de systèmes de détection de pesticides

Développement de systèmes de détection de pesticides

- in Sin categoría
1979
0
Oranges de Valence (Espagne)

D’abord la SantéOrange de Valence, EspagneCelui-ci paraît être la devise choisie par la société de l’information qui, alertée par les moyens de communication, commence à réagir devant l’avalanche de produits chimiques qui envahissent sa maison et spécialement son armoire á provisions. La liste; conservateurs, colorants et d’autres additifs dont les effets sur la santé ne sont pas encore connus ne fait pas plus qu’augmenter, tandis qu’ils alarment à un consommateur déjà préoccupé par les nouvelles de pesticides et autres produits chimiques trouvés dans leurs aliments. Cette situation est grave pour le consommateur,les pratiques frauduleuses de quelques producteurs, ainsi que l’apparition de nouvelles substances non analysables par les méthodes analytiques conventionnelles, nuisent gravement à l’image d’une importante industrie exportatrice bien qu’elle ne soit pas le seul qui est touché. En décembre 2006 un laboratoire de contrôle allemand a averti de la présence du pesticide isofenfos-metil, non autorisé dans l’Union Européenne, dans des poivrons provenant de la province d’Almeria,l’Espagne.

Le pesticide n’avait pas été détecté dans les laboratoires de contrôle préalables à l’exportation.

Pour ce motif, s’avère gratifiant lire qui les universités espagnoles et autres organismes de recherche, consacrent ses efforts au développement et à l’évaluation de nouveaux systèmes qui permettent de détecter des pesticides dans des fruits et des légumes. Attire l’attention le système développé par le Centre National Technologique de l’Université Polytechnique de Valence, entre autres, capable de déterminer la présence de résidus de pesticides dans des fruits dans seulement quinze minutes.Le système peut être utilisé par l’agriculteur lui-même, et a été présenté fin décembre 2008 comme « un pas de plus dans la ligne de recherche pour garantir une agriculture plus propre » (Antonio Cerdá, Conseiller d’Agriculture de la Région de Murcie). De la même manière, le Département d’Hydrogéologie et la Chimie Analytique de la Faculté de Sciences d’Almeria développe un système d’alerte de résidus de pesticides non autorisés dans des fruits et des légumes de l’UE. Ce système se base dans des techniques analytiques plus sophistiquées et sera plus efficace et d’une plus grande portée que les conventionnels, en arrivant à détecter la présence de jusqu’à cent pesticides non autorisés. L’utilité de ce nouveau système est évidente, et pourra être appliquée dans des laboratoires de contrôle qui autorisent l’exportation de fruits et légumes à d’autres pays de l’Union Européenne. On espère que cette méthode accélère aussi le transport de marchandises, qui est habituellement retenu à la frontière dans l’attente d’une autorisation d’entrée basée dans la non présence de hautes concentrations de polluants organiques.

About the author

0 Comments

  1. je voudrais les conditions d’analyses des pesticides par différentes méthodes chromatographiques et spétrales, merci.

  2. je voudrais des renseingenments sur le mode opératoire et les méthodes de détection des pesticides, surtout spectrales, merci.

Leave a Reply

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

You may also like

El menú tóxico del día, Europa descuida sus alimentos

Es sencillo. Basta con procurarse las ofertas de cualquier supermercado. Organizar un menú de tres platos no resulta nada caro. La comida está barata. ¿Condición imprescindible? No mirar ni su procedencia ni su composición. Ya tenemos un menú completo, a buen precio y tóxico.